top of page

ARTICLE n°1 : La peinture corporelle comme une thérapie (15 juin 2020 par Tatiana Scali)

 

Dans cet article, Yaarirom, un artiste pratiquant le Body-Painting à Ubud (Bali) depuis quarante ans. Il considère cette pratique comme une véritable thérapie, permettant aux gens de libérer leurs émotions et leurs souffrances. L'auteur de l'article a accompagné Yaarirom lors d'une session avec trois femmes atteintes du cancer du sein. Initialement timides, ces femmes ont peu à peu participé au processus de Body-Painting, se peignant mutuellement avec des couleurs vives et non toxiques. Cette expérience leur a permis de se détendre et de se libérer émotionnellement. Les femmes recherchent la joie, le réconfort, l'expérience, le lâcher-prise et le partage, et elles ont trouvé dans cette activité une libération par rapport à leur traumatisme et leur pudeur, ainsi que de la joie, de l'amusement et de la légèreté.

Body-painting-1024x634.jpg

ARTICLE n°2 : Ritualiser et célébrer les passages de la vie par l'art de la peinture corporelle & de la relaxation sonore

 

Cet extrait parle de l'importance de communiquer avec le bébé pendant la grossesse pour favoriser son développement émotionnel et créer un lien précieux entre la mère et l'enfant. Les sens de l'ouïe et du toucher sont les premiers à se développer in utero, et c'est à travers ces sens que la communication avec le bébé se fait lors d'une séance d'art prénatal appelée "Naître à Toi". L'utilisation de pinceaux, de couleurs, de sons d'instruments vibratoires et de la parole permet d'établir cette communication.

La séance vise à créer une connexion profonde et libératrice, en posant des intentions pour le bien-être de l'enfant et de la mère. Krystel, sensible et intuitive, aide à établir cette connexion et guide la mère à travers cette peinture de naissance. L'objectif est d' accompagner le bébé à s'incarner dans l'amour, la confiance, la douceur et la joie. La séance offre une bulle de douceur, de sérénité et d'amour propice à une communication intime. Elle peut également aider à libérer des mémoires et des blessures de l'enfance et de la gestation de la mère. L'accompagnement comprend une co-création de la peinture de naissance, un tirage de carte, une méditation ou relaxation sonore, une peinture corporelle connectée, un accompagnement à la libération des mémoires émotionnelles prénatales si nécessaire, une séance de découverte de soi dans le miroir, et une séance photo offerte en option. 

 

“Conter une histoire sur le corps, avec la couleur et ses pinceaux c'est révéler une partie de son âme”

 

Krystel

ARTICLE n°3 : L'art corporel incroyable de Gesine Marwedel transforme les gens en plantes, animaux et peintures

 

L'artiste allemande Gesine Marwedel est spécialisée dans la création de peintures corporelles magnifiques et élégantes qui transforment les gens en plantes, en animaux ou même en œuvres d'art abstraites. Certaines de ses œuvres ont une nature illusoire, obscurcissant des parties du corps humain ou leur donnant l'impression qu'elles sont quelque chose qu'elles ne sont pas, tandis que d'autres utilisent simplement le corps humain comme toile pour ses œuvres.

Bien que Marwedel utilise la peau humaine vivante comme toile, son art va plus loin que cela. Marwedel explore également le potentiel thérapeutique de son travail, allant jusqu'à publier un livre (en allemand) sur les bienfaits thérapeutiques du bodypainting.

 

 

Voici le résumé de son livre : Bunte körper (corps colorés en allemand)

Le body painting comme méthode thérapeutique ? C'est ce qu'explique la thérapeute créative et psycho-oncologue Gesine Marwedel : du contexte et de l'histoire de la peinture corporelle aux matériaux et à l'hygiène en passant par les divers effets et utilisations possibles de la peinture sur la peau, comme chez les enfants autistes, les patients atteints de cancer du sein ou de douleur. La peinture peut aider à accepter les changements physiques ou tactiles et permettre une vision positive de son propre corps. Dans la deuxième partie, le livre fournit des instructions d'exercices pour la pratique thérapeutique, par exemple pour les psychothérapeutes, les ergothérapeutes ou les art-thérapeutes.

ARTICLE n°4 : Body painting, art et confiance en soi – Thérapie peinture corporelle

L'auteure est une maquilleuse à plein temps depuis 2017 et utilise son blog pour partager ses expériences. Son travail comprend des maquillages de beauté ainsi que des body painting, une pratique artistique qui permet d'exprimer différents personnages à travers la peinture sur corps. 

Depuis 2019, elle travaille sur une série de body painting appelée "Fleurs d'Emotions", qui se met en avant les passions, les émotions et les sentiments de ses modèles à travers des dessins abstraits peints sur leur corps. Chaque séance photo est une expérience originale pour les participants, leur permettant de se dévoiler et de vaincre leurs peurs et complexes. L'objectif de l'auteure est de mettre en valeur chaque modèle et de les aider à se redécouvrir, à s'apprécier et à gagner en confiance en soi à travers le maquillage. 

Les séances sont immortalisées par un photographe professionnel, qui apporte un regard artistique et contribue à mettre en valeur le travail de l'auteure. 

Elle considère que l'art peut être une forme de thérapie et souhaite adapter ses créations pour aider les autres à se sentir mieux. Elle propose également des séances de body painting et de photos aux personnes nécessitant, où elle s'adapte aux préférences individuelles en termes de zones du corps et de choix des couleurs, afin de créer une peinture qui leur ressemble et de vivre une expérience libératrice. 

ARTICLE n°5 : Octobre Rose 2021 – se reconstruire après un cancer du sein grâce au tatouage

Alexia Cassar, tatoueuse, a fondé The Tétons Tattoo Shop, le premier salon de tatouage en France dédié aux personnes touchées par le cancer du sein. Forte de son expérience dans le domaine de l’oncologie, cette biologiste de formation s’est spécialisée dans la reconstruction mammaire. Cet acte n’étant pas médical, elle travaille sans anesthésie locale.  Certaines clientes sont parfois contentes de ressentir des sensations, signes du « retour à la vie » de leurs corps.

 

Dans certains cas, il est plus pertinent de choisir de terminer sa reconstruction par un tatouage artistique décoratif, si la peau est très fragilisée ou si les seins ne sont plus symétriques par exemple. Le motif ornemental, floral ou non, dessiné sur les cicatrices de mastectomie les embellit.

« Le tatouage sur cicatrices afin de sublimer les peaux accidentées est parfois le premier travail de bienveillance de la femme envers son corps et son histoire. »  

Alexia Cassar

 

Chaque projet est personnalisé. Alexia Cassar accompagne ses clients dans leur recherche du motif sur mesure, de sa symbolique et de son emplacement. La tatoueuse travaille le motif floral, « comme une renaissance ». L’ornement aide à détourner le regard des stigmates corporels et le tatouage artistique décoratif encourage à se recréer et se réapprivoiser. Certaines personnes assument pleinement qu’il soit visible, d’autres préfèrent le dissimuler dans leur soutien-gorge.

« Il n’y a pas plus de risques à se faire tatouer après un cancer que dans la population générale. »

Alexia Cassar

Le tatouage n’est pas anodin sur des peaux fragilisées. Il ne peut se faire qu’après une période de cicatrisation d’un an après la dernière intervention, ou la fin de la radiothérapie et chimiothérapie ou traitement ciblé. Un avis médical est bien sûr requis avant toute mise en œuvre de geste. Les cicatrices de mastectomie ne peuvent être tatouées qu’après deux ans de cicatrisation. L’association Rose Tattoo propose, entre autres, une solution de transition, en attendant que la peau soit tatouable : les tatouages temporaires en décalcomanie.

Près de 20 % de la population française est tatouée et malgré toutes les craintes liées à cette pratique sur les personnes « fragiles », les tatouages décoratifs après mastectomie sont en progression. Ils favorisent la guérison émotionnelle, l’apaisement entre le corps et l’esprit et permettent de renouer avec un schéma corporel harmonieux. Attention cependant aux tatouages autodidactes, car tatouer des tétons doit s’apprendre auprès de professionnels. Cet acte esthétique, définitif et permanent, semble offrir une reconstruction émotionnelle positive. Non négligeable après une épreuve de vie extrêmement difficile comme le cancer, non ?!

ARTICLE n°6 : L’ art-thérapie est une thérapie psycho-corporelle

 

L'art-thérapie est une forme de thérapie psycho-corporelle qui utilise la création artistique pour favoriser la guérison. Pendant les séances d'art-thérapie et de psychanalyse, l'auteure constate que la création artistique engage les sens et agit sur le corps et le psychisme. Elle propose un dispositif qui intègre les mouvements corporels et encourage un contact sensoriel maximal, par exemple en peignant avec les mains sur le sol. L'objectif est de sortir le corps de ses habitudes afin de libérer une énergie bloquée qui se fige dans le corps et l'esprit.

Le dispositif corporel varie en fonction des problématiques des patients. L'énergie qui circule à nouveau fait remonter des souvenirs, des émotions, des images et des affects. L'art-thérapie réveille une mémoire somato-psychique, ce qui peut parfois entraîner l'apparition ou la disparition de douleurs corporelles.

L'hypnose est utilisée pour assouplir les défenses psychosomatiques. L'auteure propose parfois des exercices de relaxation profonde par la respiration et l'hypnose, ce qui permet de relâcher les tensions physiques et psychiques et de prendre conscience des sensations qui fonctionnent comme une mémoire. Cette approche facilite l'accès à l'inconscient et aux ressentiments de la personne. La création artistique, telle que la peinture, la sculpture ou le dessin, symbolise cette expérience et fixe l'expérience émotionnelle et corporelle dans une œuvre qui représente la mémoire du corps et ouvre la voie à la création d'autres images.

Ensuite, avec la psychanalyse, les mots peuvent être utilisés pour interpréter et associer les expériences. Une fois la période de création ou d'hypnose terminée, l'auteure encourage la personne à exprimer verbalement ce qu'elle ressent sur le plan corporel et émotionnel. La psychanalyse intervient ici en mettant en relation les expériences présentes avec le passé, par exemple en explorant des souvenirs d'enfance ou même des souvenirs de la vie fœtale. Cela permet de réintégrer les émotions vécues au niveau conscient et de cloner l'expérience vécue pendant la séance. En utilisant les mots, le patient se recadre et peut repartir avec une sensation de réunification et de réassurance

ARTICLE n°7: La peinture corporelle à travers le monde

expression d'identité et d'appartenance culturelle

 

Quasiment toutes les sociétés tribales ont pratiqué la peinture corporelle grâce à l’argile ou au charbon de bois. Elle est utilisée lors de cérémonies rituelles religieuses, festives ou identitaires. Lorsque l’homme applique ces pigments sur son corps pour affirmer son identité, il est alors l’instrument d’une transformation éphémère. Il permet de rentrer dans un nouveau groupe social ou un nouvel état, en définissant ainsi l’appartenance à une communauté ou une position rituelle. La peinture corporelle est encore présente aujourd’hui, dans certaines tribus ou groupes d’individus, sur presque tous les continents.

 

Signification 

> La représentation de soi :
Le caractère non définitif et donc la possibilité de renouveler à l’infini les motifs et leur symbolique, nous donne ainsi les prémisses d’une recherche identitaire (à l’inverse du tatouage et de la scarification, qui eux, sont définitifs).

Le corps "identité" devient corps

Dans les sociétés amérindiennes, africaines, les peintures corporelles doivent être lus comme des messages. La peinture corporelle est comme une carte géographique qui identifie le porteur à un groupe socio-culturel.

Pour les aborigènes d’Australie et certaines tribus d’Afrique, associée à la danse, la peinture devient le moyen de communiquer avec les ancêtres. Elles deviennent sacrées et extrêmement codifiées.

 

Chez les aborigènes, la peinture corporelle a des graphismes différents selon qu’il s’agisse d’un rituel funéraire (dominance du blanc symbolisant la mort et les esprits) ou qu’il s’agisse de représenter son appartenance à un clan (graphismes plus complexes et chargés de symbolisme). La technique et les pigments qui sont utilisés sont identiques à ceux utilisés pour la peinture sur écorce.

Chez les Manja, au sud du Tchad, les peintures corporelles sont utilisées par les jeunes hommes qui s’enduisent de noir, puis se peignent mutuellement des motifs en blanc et noir lors de leur initiation.

En Afrique du nord et en Inde, le henné

est utilisé lors de cérémonie de mariage

ou religieuse.

La symbolique des couleurs 

Comme nous l’avons vu plus haut, les pigments utilisés peuvent être d’origine minérale, animale ou végétale.

Les couleurs universellement les plus importantes sont le rouge (ou brun), le noir, le blanc et l’ocre.

L’art de la peinture corporelle devient alors un moyen de communication qui passe par la création artistique.

Dans toute l’Afrique, les racines de padouk donne un rouge vif fréquemment utilisé pour les cérémonies traditionnelles.

Le blanc (rare donc hautement puissante) obtenu avec de l’argile est lui associé à la purification et au deuil,

la mort ou les esprits.
 

L’ocre est lui associé au sang et symbolise

la force vitale et la fécondité.

 

Le noir, lui, est associé essentiellement au

chaos primordial et à la nuit, il symbolise le néant.

 

Les motifs sont renforcés par leur pouvoir rituel, ou simplement il remplissent parfaitement la fonction que ces tribus leur confèrent.

 

La peinture corporelle, qu’elle soit un mode de communication, un rituel magique, guerrier ou ornementale, est la manifestation de la créativité et de l’imaginaire commun à toute l’humanité depuis la nuit des temps…

ARTICLE n°8: Body Painting Jams : Quand l'art corporel rencontre la créativité

Le body painting, ou maquillage corporel, est une forme artistique qui remonte à des millénaires. Cependant, ces dernières années, il a connu un regain de popularité avec l'émergence des "Body Painting Jams". Ces événements rassemblent des artistes, des amateurs et des passionnés du body painting dans un esprit de créativité, d'échange et de célébration de l'art corporel. Dans cet article, nous explorons l'univers des Body Painting Jams et examinons la place du maquillage dans nos sociétés actuelles.

Les Body Painting Jams : Une explosion de couleurs et de créativité

Les Body Painting Jams sont des événements artistiques qui se déroulent dans différents endroits à travers le monde. Ils offrent une plate-forme où les artistes et les amateurs de body painting peuvent se rencontrer, partager leurs connaissances et leur passion, et créer des œuvres d'art éphémères directement sur la peau humaine. Ces rassemblements sont souvent ouverts au public, permettant aux spectateurs d'admirer les talents des artistes et de découvrir la beauté du maquillage corporel.

Pendant ces jams, les participants utilisent différentes techniques de maquillage, des pinceaux aux éponges, en passant par l'aérographe, pour transformer le corps humain en une toile vivante. Les possibilités artistiques sont infinies : des motifs abstraits aux représentations réalistes d'animaux, de paysages ou de personnages de fiction, chaque corps devient une œuvre d'art unique et éphémère.

La créativité et l'expression personnelle sont au cœur de ces événements. Les artistes utilisent le body painting comme moyen de communiquer des idées, d'explorer des concepts artistiques et d'exprimer leurs émotions. Les participants sont encouragés à repousser les limites de leur imagination et à créer des compositions visuelles saisissantes qui captivent le public.

Le maquillage dans nos sociétés actuelles : au-delà de l'esthétique

Le maquillage une longue histoire dans de nombreuses cultures à travers le monde. Il a été utilisé à la fois comme moyen d'expression artistique et comme symbole de statut social, de rituels religieux et de traditions culturelles. Dans nos sociétés actuelles, le maquillage continue de jouer un rôle important, mais son sens a évolué.

Au-delà de l'esthétique, le maquillage est devenu une forme d'expression de soi et de confiance en soi. Beaucoup de personnes l'utilisent comme outil pour renforcer leur estime de soi, pour affirmer leur identité et pour exprimer leur individualité. Le maquillage peut être un moyen de se sentir plus beau ou belle, de cacher des imperfections ou de souligner certaines caractéristiques du visage.

Cependant, le maquillage va au-delà de l'individu. Il est devenu un outil puissant pour la créativité, la performance artistique et la remise en question des normes sociales. Des artistes de renom utilisent le maquillage pour créer des illusions optiques, par exemple.

bottom of page